MEDIA

POUR EN SAVOIR PLUS >
FINANCING FOR DEVELOPMENT.jpg

INFORMAL VIRTUAL MEETING OF THE 2020 ECOSOC FORUM ON FINANCING FOR DEVELOPMENT FOLLOW-UP

(23 APRIL 2020)

 PROGRAMME

FINANCING SUSTAINABLE DEVELOPMENT IN THE CONTEXT OF COVID-19

10:00 - 10:05 : OPENING REMARKS BY THE PRESIDENT OF ECOSOC 

10:05 - 10:10 : REMARKS BY THE SECRETARY–GENERAL

10:10 - 10:15 : REMARKS BY THE PRESIDENT OF THE GENERAL ASSEMBLY

10:15 – 10:20 : VIDEO MESSAGE BY MS. NGOZI OKONJO-IWEALA, BOARD CHAIR, GLOBAL ALLIANCE FOR                                                   VACCINES AND IMMUNIZATION (GAVI)

10:20 – 10:30 : KEYNOTE ADDRESS BY MS. NYARADZAYI GUMBONZVANDA, BOARD CHAIR, ACTION AID                                                       INTERNATIONAL

                           OVERCOMING THE PANDEMIC: WHAT WILL IT TAKE FOR THE MOST VULNERABLE                                                                   COUNTRIES

10:30 – 10:40 : KEYNOTE ADDRESS BY MR. JAY COLLINS, VICE CHAIRMAN, BANKING, CAPITAL MARKETS                                                     AND ADVISORY, CITIGROUP

                           GLOBAL COLLECTIVE ACTION AND REFORM FOR A SUSTAINABLE RECOVERY

10:40 – 10:45 : CLOSING REMARKS BY THE PRESIDENT OF ECOSOC

Youssef Achour.jpg

TRIBUNE

 

POUR UNE RELANCE ECONOMIQUE PAR UNE MONNAIE INTELLIGENTE ET SOLIDAIRE

YOUSSEF ACHOUR

21 AVRIL 2020 - YOUSSEF ACHOUR

 

YOUSSEF ACHOUR, LE PDG DU GROUPE UP, PLAIDE POUR UNE LARGE UTILISATION DES TITRES SOCIAUX, LES MIEUX A MEME DE FLECHER LA MONNAIE VERS LES PUBLICS LES PLUS FRAGILISES PAR LA CRISE.

EN QUELQUES JOURS, UN VIRUS A FAIT VOLER EN ECLATS NOTRE QUOTIDIEN ET NOS CERTITUDES. CONFRONTES A L’EXPERIENCE DE LA VULNERABILITE, LES DOGMES NE TIENNENT PLUS, LES DIGUES SAUTENT ET DES PONTS IMPROVISES SE CONSTRUISENT. SOUDAINEMENT CONFINES, NOUS REEVALUONS NOS BESOINS INDIVIDUELS ET COLLECTIFS PAR UN EXERCICE EMPIRIQUE DE TRI ET L’ESSENTIEL SAUTE AUX YEUX : SE NOURRIR, SE LOGER, SE SOIGNER, SE PARLER.

APPARAIT ALORS L’HEROÏSME DU QUOTIDIEN, CELUI DES PERSONNES QUI AIDENT A ASSURER CES FONCTIONS DE PREMIERE NECESSITE POUR QUE LE PLUS GRAND NOMBRE CONTINUE A VIVRE LE MIEUX POSSIBLE ET TANT BIEN QUE MAL. CET HEROÏSME, NOUS LUI RENDONS HOMMAGE TOUS LES SOIRS A 20 HEURES MAIS IL POSE, AU-DELA DE L’HOMMAGE, LA QUESTION DE LA BONNE ALLOCATION DE NOS RESSOURCES COLLECTIVES FACE AUX DESEQUILIBRES QUE LA CRISE DUE A L’EPIDEMIE DE COVID-19 REVELE.

POUR COMPENSER CES DESEQUILIBRES ET ASSURER LA PERENNITE DE L’ACTIVITE ECONOMIQUE, LES ETATS, FRANCE EN TETE, LANCENT DES PLANS AMBITIEUX DE MESURES D’URGENCE DE PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIARDS D’EUROS, ET LES BANQUES CENTRALES, LA BCE ENTRE AUTRES, INJECTENT DES CENTAINES DE MILLIARDS D’EUROS DANS LE SYSTEME BANCAIRE ET FINANCIER. CE SONT LA DES POLITIQUES BUDGETAIRES ET MONETAIRES QUANTITATIVES INEDITES, UTILES ET VOLONTARISTES. MAIS ELLES NE SERONT CERTAINEMENT PAS SUFFISANTES, A LA FOIS POUR REGLER L’URGENCE SOCIALE, PRENDRE SOIN EFFICACEMENT DES POPULATIONS LES PLUS FRAGILES ET DES AIDANTS, MAIS EGALEMENT POUR RELANCER L’ECONOMIE EN EVITANT QUE CES FONDS ALIMENTENT L’EPARGNE, LA SPECULATION ET LA FUITE DES CAPITAUX. IL FAUT DONC QU’UNE POLITIQUE QUALITATIVE PRENNE LA SUITE DES MESURES QUANTITATIVES ; EN D’AUTRES TERMES, IL FAUT RENDRE LA MONNAIE SOLIDAIRE ET INTELLIGENTE AFIN D’ALLOUER LES MOYENS A L’ESSENTIEL.

METTRE L’ARGENT LA OU IL FAUT

A L’HEURE DES PREMIERES EBAUCHES DE PLANS DE RELANCE, IL EST EN EFFET INDISPENSABLE DE RAPPELER QU’ILS DEVRONT OBEIR AUX MEMES IMPERATIFS QUE LES PLANS D’URGENCE : METTRE L’ARGENT LA OU IL FAUT. OR, SI LES POUVOIRS PUBLICS INDIQUENT NE PLUS COMPTER LES MILLIARDS, LES OBJECTIFS DE LEUR  ALLOCATION RESTENT A PRECISER. POUR ETRE EFFICACES, LES MESURES DE RELANCE DOIVENT CIBLER EN PRIORITE LES PUBLICS ET LES SECTEURS LES PLUS FRAGILISES PAR LA CRISE, ELLES DOIVENT ETRE A LA FOIS DIRECTES, TRANSPARENTES ET TRAÇABLES.

POUR CE FAIRE, IL CONVIENT DE DEFINANCIARISER LA RELANCE EN VERSANT LA MONNAIE DIRECTEMENT AUX CITOYENS ET CONSOMMATEURS. CE DEVERSEMENT DE « MONNAIE HELICOPTERE », TELLE QUE L’A THEORISEE MILTON FRIEDMAN A LA FIN DES ANNEES 1960, ETAIT JUSQU’ALORS HETERODOXE MAIS IL EST AUJOURD’HUI PORTE PAR DES ECONOMISTES TANT LIBERAUX QU’ALTERMONDIALISTES.

AINSI, NOUS POUVONS AISEMENT ET DIRECTEMENT FLECHER LA MONNAIE VERS LES PUBLICS LES PLUS FRAGILISES PAR LA CRISE, D’AUTANT QUE CES PUBLICS SONT PARFOIS SOUS, MAL, VOIRE NON BANCARISES. IL S’AGIT DES PERSONNES ET DES FAMILLES DEMUNIES, DES TRAVAILLEURS PRECAIRES, DES SANS-LOGIS, DES PERSONNES DEPENDANTES MAIS EGALEMENT DE TOUS LES AIDANTS – NOUVEAUX HEROS DU QUOTIDIEN CONFINE – QUE SONT NOTAMMENT LES PERSONNELS SOIGNANTS, LES FORCES DE L’ORDRE, LES COMMERÇANTS ET PERSONNELS D’ASTREINTE. CE SONT TOUTES CES PERSONNES QUI DOIVENT ETRE LES PREMIERES AIDEES.

LES TITRES SOCIAUX, OUTILS EFFICACES

POUR AGIR DIRECTEMENT, EN TOUTE TRANSPARENCE ET DE MANIERE TRAÇABLE, IL EXISTE UN OUTIL UTILISE PAR LA PUISSANCE PUBLIQUE DEPUIS PLUS D’UN DEMI-SIECLE A TRAVERS LE MONDE ET QUI A FAIT SES PREUVES, IL S’AGIT DES « TITRES SOCIAUX ». CES DERNIERS REPONDENT A DES BESOINS SOCIAUX CLAIREMENT IDENTIFIES ET ILS PERMETTENT DE CIBLER LES PERSONNES ELIGIBLES A UNE AIDE OU A L’EXERCICE D’UN DROIT SOCIAL. DES MILLIONS DE FRANÇAIS LES UTILISENT QUOTIDIENNEMENT, IL S’AGIT DES TITRES-RESTAURANT QUI ACCOMPAGNENT LA RESTAURATION DES SALARIES OU D’AUTRES TITRES SOCIAUX QUI ASSURENT LA DEMOCRATISATION DE LA CULTURE, DES VACANCES OU ENCORE L’ACCES AUX SERVICES A LA PERSONNE. ILS PERMETTENT DE PLUS DE GERER RAPIDEMENT ET EFFICACEMENT DES SITUATIONS D’URGENCE.

AINSI, LES CENTRES COMMUNAUX D’ACTION SOCIALE UTILISENT DEPUIS PLUSIEURS DECENNIES LE CHEQUE D’ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AFIN QUE DES PERSONNES FRAGILISEES PUISSENT ACCEDER A DES BIENS ET DES SERVICES DE PREMIERE NECESSITE ; LE CHEQUE EMPLOI SERVICE UNIVERSEL (CESU) EST UTILISE PAR DE NOMBREUX CONSEILS DEPARTEMENTAUX POUR VERSER L’ALLOCATION PERSONNALISEE D’AUTONOMIE OU LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ; UNE CARTE PREPAYEE A ETE MISE EN PLACE PAR LE GOUVERNEMENT POUR RECONSTRUIRE SAINT-MARTIN ET SAINT-BARTHELEMY APRES L’OURAGAN IRMA ET, PLUS RECEMMENT, POUR VERSER L’ALLOCATION POUR DEMANDEUR D’ASILE. CE VEHICULE, SOUPLE ET EFFICACE, PERMET DEJA DE RENDRE LA MONNAIE PLUS SOLIDAIRE.

LES TITRES SOCIAUX PARTICIPENT EGALEMENT A RENDRE LA MONNAIE PLUS INTELLIGENTE. APRES LA PERIODE DE L’URGENCE NATURELLEMENT GUIDEE PAR LA REACTION, IL CONVIENDRA, APRES LA CRISE, DE PRIVILEGIER LA RAISON. IL FAUDRA SOUTENIR LES SECTEURS DE CONSOMMATION LES PLUS TOUCHES PAR LA CRISE DUE A L’EPIDEMIE DE COVID-19 ET FLECHER UNE PARTIE DES DEPENSES INDIVIDUELLES VERS CES SECTEURS. IL S’AGIT PRINCIPALEMENT DU CŒUR DE NOS VILLES ET DE NOS TERRITOIRES, DE NOS COMMERCES DE PROXIMITE, DE RESTAURATION, DE LOISIRS, DE CULTURES, DU TOURISME ET DES SERVICES A LA PERSONNE QUI HABITUELLEMENT RYTHMENT LE QUOTIDIEN DES HABITANTS.

ICI AUSSI, LES TITRES SOCIAUX ONT SU CREER UN CERCLE VERTUEUX DEPUIS DES DECENNIES CAR, A LA DIFFERENCE D’UN VERSEMENT MONETAIRE SUR DES COMPTES BANCAIRES OU DANS DES CIRCUITS FINANCIERS, ILS SONT LES SEULS A POUVOIR GARANTIR QUE LA RELANCE PAR LA CONSOMMATION SOUTIENNE DES UNIVERS OU DES BIENS ET SERVICES DE CONSOMMATION TRES SPECIFIQUES, ALIMENTE DES TERRITOIRES DEFINIS ET PROFITE A L’ECONOMIE DANS UN TEMPS COURT PUISQUE CETTE MONNAIE N’EST VALABLE QUE POUR UNE DUREE DE VIE LIMITEE SANS ETRE TRANSFORMABLE EN CASH.

EN TANT QU’ACTEUR COOPERATIF, AUX COTES DE TOUS CEUX QUI ASPIRENT A UNE ECONOMIE PLUS SOCIALE ET SOLIDAIRE, NOUS CONSTATONS TOUS LES JOURS, DANS LE CADRE DE NOS ACTIVITES DE GESTION DE TITRES SOCIAUX, L’EFFICACITE DE CETTE MONNAIE AFFECTEE QUI REPOND AUX BESOINS DE PUBLICS BIEN DEFINIS. IL EST TEMPS DE METTRE CET OUTIL AU SERVICE DU PLUS GRAND NOMBRE ET DE LA CONSTRUCTION D’UNE SOCIETE PLUS JUSTE REDONNANT SA PLACE A LA PROXIMITE APRES QU’ELLE NOUS A TANT MANQUE.

LA TRIBUNE EST PUBLIEE SUR « ALTERNATIVES ECONOMIQUES »

 
olivier-de-schutter.jpg

ENTRETIEN

 

 

« CETTE CRISE EST VRAIMENT NOTRE DERNIÈRE CHANCE »

OLIVIER DE SCHUTTER

15 AVRIL 2020 - PIERRE JASSOGNE

LE 1ER MAI, OLIVIER DE SCHUTTER PRENDRA LES FONCTIONS DE RAPPORTEUR DES NATIONS UNIES POUR L’EXTREME PAUVRETE ET LES DROITS HUMAINS. POUR ALTER ÉCHOS, LE PROFESSEUR DE DROIT INTERNATIONAL DE L’UCL LANCE UN APPEL A CHANGER NOTRE MODELE DE DEVELOPPEMENT, CONSIDERANT LA CRISE SANITAIRE ACTUELLE COMME UN DERNIER AVERTISSEMENT.

ALTER ÉCHOS : NE PLUS VOULOIR DU MONDE D’HIER… VOUS PORTEZ AVEC D’AUTRES CE MESSAGE PARCE QUE LA CRISE A ILLUSTRE LA FRAGILITE D’UN MODELE DE DEVELOPPEMENT FONDE A TOUT PRIX SUR LA RECHERCHE DE L’EFFICIENCE. ALORS DE QUOI CE SERA FAIT LE MONDE QUI S’ANNONCE ?

OLIVIER DE SCHUTTER : IL Y A UNE TRANSACTION, UN « TRADE-OFF », ENTRE EFFICIENCE ET RESILIENCE. L’EFFICIENCE, C’EST L’APPROFONDISSEMENT DE LA DIVISION INTERNATIONALE DU TRAVAIL, LES ECONOMIES D’ECHELLE, L’AUTOMATISATION DE LA PRODUCTION, LES CHAINES MONDIALES D’APPROVISIONNEMENT. TOUT NOTRE MODELE DE CROISSANCE EST FONDE SUR CELA, MAIS LES COUTS POUR LA COLLECTIVITE D’UN TEL MODELE SONT ENORMES, CAR IL EN RESULTE UNE CONCURRENCE MORTIFERE ENTRE ÉTATS :  LA SEGMENTATION DE LA PRODUCTION PERMET AUX ENTREPRISES DE RECRUTER DES TRAVAILLEURS LA OU LES SALAIRES SONT BAS ET LES DROITS SYNDICAUX MEPRISES, DE POLLUER LA OU LES NORMES ENVIRONNEMENTALES SONT LES MOINS EXIGEANTES, ET DE PAYER LEURS IMPOTS LA OU LES TAUX D’IMPOSITION SUR LES SOCIETES SONT LES PLUS FAIBLES ; MAIS LES ÉTATS DES LORS SE LIVRENT UNE CONCURRENCE FISCALE QUI LES PRIVE DE REVENUS, ET LES MESURES VISANT A PROTEGER LES TRAVAILLEURS ET LA SANTE DES POPULATIONS SONT CONTESTEES AU NOM D’UNE COMPETITIVITE INTERNATIONALE A PRESERVER.

LA RECHERCHE DE LA RESILIENCE, C’EST TOUT AUTRE CHOSE : IL S’AGIT DE FAVORISER LA DIVERSITE A L’ECHELLE LOCALE, AFIN DE REDUIRE LA DEPENDANCE DES CIRCUITS MONDIAUX DE PRODUCTION ET DE DISTRIBUTION, DANS UNE APPROCHE TERRITORIALE QUI FAVORISE L’ECONOMIE LOCALE ET A AUSSI DES BIENFAITS EN MATIERE DE SANTE ET D’ENVIRONNEMENT. C’EST VERS CELA QUE NOUS ALLONS, NON PAS EVIDEMMENT POUR REMETTRE EN CAUSE LA MONDIALISATION DANS SON ENSEMBLE, MAIS POUR REEQUILIBRER LES CHOSES, CHANGER LA POSITION DU CURSEUR, ET PAR L’IMPOSITION DE NORMES SOCIALES ET ENVIRONNEMENTALES DANS LES POLITIQUES COMMERCIALES, METTRE LE COMMERCE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DURABLE.

ALTER ÉCHOS : QUE CE SOIT A TRAVERS LE CHOMAGE TEMPORAIRE OU DES SITUATIONS D’EXTREME PAUVRETE, CETTE CRISE SANITAIRE RISQUE DE FAIRE DE NOMBREUX DEGATS SOCIAUX, EN SE GREFFANT SUR UN TERREAU OU LES INEGALITES SOCIALES SONT DEJA TRES FORTES. ON VOIT AUSSI QUE L’« ÉTAT SOCIAL ACTIF » A CREE DES SOLUTIONS HUMAINEMENT INTENABLES EN TEMPS DE CRISE. COMMENT PEUT-ON EVITER DE CREER UNE BULLE SOCIALE AU SORTIR DE CETTE PANDEMIE, BULLE QUI RISQUE D’ETRE INGERABLE POUR LES ÉTATS ? CERTAINS EVOQUENT, NOTAMMENT CHEZ ÉCOLO, ON PENSE A PHILIPPE DEFEYT, L’IDEE D’UN REVENU DE BASE…

ODS : L’IDEE D’UN REVENU DE BASE A EVIDEMMENT DE QUOI SEDUIRE, FONDEE TELLE QU’ELLE EST SUR UNE TRIPLE INCONDITIONNALITE. ELLE EST D’ABORD ACCORDEE SUR UNE BASE STRICTEMENT INDIVIDUELLE, INDEPENDAMMENT DE LA SITUATION DE COHABITANT, D’ISOLE OU DE CHEF DE FAMILLE. ELLE PARTICIPE AINSI DE L’INDIVIDUALISATION DES DROITS SOCIAUX ET DONC DU RESPECT DE LA PLURALITE DES MODELES FAMILIAUX ET DES CHOIX DE VIE. ELLE EST ACCORDEE INDEPENDAMMENT DES REVENUS, ET ELLE SEMBLE DONC EVITER LE REPROCHE HABITUELLEMENT FAIT AUX AIDES SOCIALES OU AUX ALLOCATIONS DE CHOMAGE DE CONSTITUER DES « PIEGES A L’EMPLOI ». ENFIN, ELLE N’EST PAS CONDITIONNEE A LA RECHERCHE D’EMPLOI : ELLE CONTIENT PAR CONSEQUENT LA PROMESSE D’UNE SORTIE PROGRESSIVE D’UNE SOCIETE CENTREE SUR LE TRAVAIL, ET ELLE DISJOINT LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE DE L’IMPERATIF DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE. C’EST DONC UNE IDEE GENEREUSE ET MAGNIFIQUE. PLUSIEURS QUESTIONS SE POSENT CEPENDANT, INDEPENDAMMENT MEME DU FINANCEMENT, DES LORS QU’ON ENTRE DANS LES DETAILS. LE REVENU DE BASE NE VA-T-IL PAS CONSTITUER UN « EFFET D’AUBAINE », LEGITIMANT LA PROLIFERATION DE STATUTS PRECAIRES – « MINI-JOBS » A L’ALLEMANDE, « CONTRATS ZERO HEURE » COMME AU ROYAUME-UNI, OU STATUTS DE « FAUX INDEPENDANTS » UBERISES ? N’Y A-T-IL PAS UN DILEMME ENTRE LA FIXATION D’UN REVENU DE BASE A UN NIVEAU A CE POINT FAIBLE QU’IL NE PERMET PAS VRAIMENT DE FAVORISER LA PLURALITE DES CHOIX DE VIE (ON NE PEUT VIVRE DECEMMENT AVEC 300 OU 400 EUROS PAR MOIS), D’UNE PART, OU BIEN, D’AUTRE PART, LA FIXATION DU REVENU DE BASE A UN NIVEAU ELEVE, QUI PEUT ALORS SINON DEVENIR UN « PIEGE A L’EMPLOI », EN TOUT CAS AVOIR DES IMPACTS REGRESSIFS DU POINT DE VUE DU GENRE ?

NE SOUS-ESTIME-T-ON PAS LA FONCTION DU TRAVAIL COMME FACTEUR DE RECONNAISSANCE SOCIALE ? IL ME SEMBLE QUE LA TACHE URGENTE, AUJOURD’HUI, EST SURTOUT DE LUTTER CONTRE LES TENTATIVES DE DEMANTELEMENT DE L’ÉTAT SOCIAL, ET DE FAIRE EN SORTE QUE NOUS ALLIONS VERS UNE PROTECTION SOCIALE QUI SOIT VERITABLEMENT UNE SOURCE D’EMANCIPATION. CELA SIGNIFIE REVOIR LA LEGISLATION AFIN QUE LES CHOIX DE VIE NE SOIENT PAS PENALISES, EN REVOYANT LES CATEGORIES (ISOLE, COHABITANT, ETC.) POUR UNE INDIVIDUALISATION DES DROITS SOCIAUX. CELA SIGNIFIE AUSSI ALLER VERS UNE REDUCTION GENERALISEE DU TEMPS DE TRAVAIL. CELA SIGNIFIE AUSSI LUTTER CONTRE LE PHENOMENE DE « NON-RECOURS AUX DROITS », CAR BEAUCOUP D’ALLOCATAIRES SOCIAUX, PAR IGNORANCE DE LEURS DROITS OU EN RAISON D’OBSTACLES ADMINISTRATIFS DIVERS, NE BENEFICIENT PAS EN REALITE DES SOUTIENS AUXQUELS ILS ONT DROIT EN PRINCIPE. CELA IMPLIQUE, ENFIN, D’ACTIVER NON PAS L’ALLOCATAIRE SOCIAL MAIS LES COLLECTIVITES, EN IMPOSANT A CELLES-CI D’ADOPTER DES POLITIQUES PROACTIVES FAVORISANT L’ACCES A L’EMPLOI, AU DEPART DE L’IDEE D’UNE VALORISATION DES COMPETENCES DE CHACUN ET D’UN SOUTIEN AUX FORMES DE TRAVAIL QUI NE SONT PAS « SOLVABLES », NOTAMMENT DANS L’ECONOMIE CIRCULAIRE, DANS L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, ET DANS L’AIDE AUX PERSONNES – CE QUE FAIT UNE EXPERIENCE COMME CELLE DES « TERRITOIRES ZERO CHOMEUR DE LONGUE DUREE ».

AÉ : QUE CE SOIT AU NIVEAU NATIONAL OU EUROPEEN, LES PREMIERES MESURES ONT ETE ECONOMIQUES ET FINANCIERES. TOUT LE MONDE S’ACCORDE QUE L’URGENCE IMPOSAIT DE PRENDRE DE TELLES MESURES, METTANT LES MESURES SOCIALES OU ENVIRONNEMENTALES TEMPORAIREMENT DE COTE. MAIS EN PARTANT DE LA SORTE, N’EST-CE PAS AIDER L’ANCIEN MONDE A CONTINUER A FONCTIONNER, DANS UNE RECHERCHE DE LA CROISSANCE MALGRE TOUT, EN PENSANT QUE LES IMPACTS SOCIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX SERONT COMPENSES TOT OU TARD ?

ODS : LE GRAND RISQUE EST CELUI D’UN RETOUR AU MONDE D’HIER. OR, CETTE CRISE EST VRAIMENT NOTRE DERNIERE CHANCE D’EVITER LES CATASTROPHES EN CHAINE QUI RESULTERONT DANS LES ANNEES QUI VIENNENT DE L’EMBALLEMENT DU SYSTEME CLIMATIQUE ET DE LA PERTE MASSIVE DE BIODIVERSITE SI L’ON N’ERIGE PAS EN PRIORITE ABSOLUE LA TRANSITION ECOLOGIQUE. JE MESURE MES MOTS : L’EFFONDREMENT EST INEVITABLE SI L’ON NE S’ASSURE PAS QUE LES MESURES DE RECONSTRUCTION ECONOMIQUE QUI SERONT MISES EN PLACE POUR FAIRE FACE A LA CRISE NE SONT PAS CONÇUES COMME UN LEVIER DE CETTE TRANSITION. NOUS NE POUVONS PLUS RECHERCHER A TOUT PRIX LA CROISSANCE ECONOMIQUE ET CONSIDERER QUE LES IMPACTS SOCIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX PEUVENT ETRE COMPENSES ENSUITE, EN REDISTRIBUANT LES « FRUITS DE LA CROISSANCE » ET EN REPARANT LES DOMMAGES AUX ECOSYSTEMES ; C’EST NOTRE MODELE MEME DE CROISSANCE QUI DOIT, D’EMBLEE, INTEGRER CES CONTRAINTES.

AÉ : PARTOUT, ON A VU DES GESTES DE SOLIDARITE A L’EGARD DU PERSONNEL SOIGNANT OU D’AUTRES METIERS, SOUVENT DES METIERS PRECAIRES. AVEC UNE VOLONTE FORTE DE LA POPULATION EN CE MOMENT DE CRISE DE FAIRE SOCIETE. JUSTEMENT, CETTE CRISE A REVELE LES SECTEURS ESSENTIELS AU BON FONCTIONNEMENT. ON PENSE EVIDEMMENT AUX SOINS DE SANTE, MAIS AUSSI AUX SERVICES PUBLICS. AUTANT DE SECTEURS QUI ONT ETE MALMENES CES DERNIERES ANNEES… 

ODS : VOILA EN EFFET DES METIERS LONGTEMPS MEPRISES OU SOUS-ESTIMES, DONT LA CRISE A REVELE LE CARACTERE ESSENTIEL : PERSONNEL SOIGNANT, AIDE A LA PETITE ENFANCE, EBOUEURS, TRAVAILLEURS AGRICOLES, DE L’AGROALIMENTAIRE ET DE LA GRANDE DISTRIBUTION, AGRICULTEURS PRATIQUANT UNE AGRICULTURE DE PROXIMITE ET ECOULANT LEURS PRODUCTIONS VIA DES CIRCUITS COURTS OU LES MARCHES MATINAUX… LES REMUNERATIONS DE CES METIERS NE SONT ABSOLUMENT PAS A LA HAUTEUR DES SERVICES QU’ILS RENDENT A LA COLLECTIVITE, ET DE LEUR CONTRIBUTION A LA RESILIENCE FACE AUX CHOCS. C’EST UNE ILLUSTRATION SUPPLEMENTAIRE DE LA NECESSITE DE NE PAS CONFONDRE L’EVALUATION PAR LE MARCHE ET LA VALEUR REELLE DE CES METIERS POUR LES POPULATIONS : DAVID GRAEBER, QUI CONSTATE QUE LES PROFESSIONS LES PLUS REMUNERATRICES SONT SOUVENT LES PLUS « PARASITAIRES », VOIRE LES PLUS NOCIVES POUR LA COLLECTIVITE, VA JUSQU’A SUGGERER QUE DES SALAIRES ELEVES SONT UNE MANIERE DE COMPENSER LES PERSONNES DANS CES PROFESSIONS POUR LE MAL-ETRE QU’ELLES EPROUVENT DES LORS QU’ELLES ONT CONSCIENCE DE LEUR FAIBLE UTILITE SOCIALE, VOIRE DE LEUR COMPLICITE AVEC LE SYSTEME CONSUMERISTE ET EXTRACTIVISTE QUI PREPARE LE PIRE. MAIS L’ON PEUT CHANGER CELA.

PAR-DELA LES DRAMES HUMAINS, CETTE CRISE A MONTRE AUSSI LES GESTES DE SOLIDARITE DONT NOUS SOMMES CAPABLES ; LA REMISE EN CAUSE INOUÏE ET RAPIDE DE NOS ROUTINES ; ET COMBIEN, EN TEMPS DE CRISE, NOUS POUVONS A NOUVEAU « FAIRE SOCIETE », AFIN D’OPERER CES TRANSFORMATIONS ENSEMBLE. SACHONS SAISIR LE MOMENT : EN TOUTE CRISE GIT LA POSSIBILITE D’UNE METAMORPHOSE.

AÉ : LA CRISE SANITAIRE RISQUE DE SE TRANSFORMER EN CRISE ALIMENTAIRE. VOUS APPELEZ A LA RELOCALISATION POUR RETROUVER UNE SOUVERAINETE ALIMENTAIRE. UN CALCUL BON POUR L’ENVIRONNEMENT ET L’ECONOMIE. C’EST UN ASPECT PEU PRIS EN COMPTE ACTUELLEMENT… 

ODS : LA QUESTION DE LA RESILIENCE DE NOS SYSTEMES ALIMENTAIRES EST L’ANGLE MORT DES DEBATS ACTUELS SUR LES IMPACTS DE LA CRISE SANITAIRE. OR, QUE CONSTATE-T-ON ? LES RESTRICTIONS AUX EXPORTATIONS SE MULTIPLIENT : L’UKRAINE, LA RUSSIE ET LE KAZAKHSTAN ONT ANNONCE DES RESTRICTIONS SUR LE BLE, LE VIETNAM SUR LE RIZ, ET D’AUTRES PAYS, Y COMPRIS EUROPEENS, SUIVENT CETTE TENDANCE. CELA RISQUE DE CREER UNE PANIQUE SUR LES MARCHES, UNE RARETE « ARTIFICIELLE » EN QUELQUE SORTE, ALORS QUE LE NIVEAU ACTUEL DES RESERVES MONDIALES EST ELEVE – NOUS SOMMES A 275 MILLIONS DE TONNES DE CEREALES. DES PERTES CONSIDERABLES POURRAIENT EN OUTRE RESULTER DES DIFFICULTES D’ECOULEMENT DE CERTAINS PRODUITS AGRICOLES, SUITE A LA FERMETURE DES ECOLES ET DES ETABLISSEMENTS DE L’HORECA : C’EST POURQUOI DES VOIX S’ELEVENT POUR PERMETTRE LE STOCKAGE PRIVE DE VIANDE ET DE PRODUITS LAITIERS, PAR EXEMPLE, MAIS CELA N’EST QU’UNE SOLUTION DE COURT TERME. ENFIN ET SURTOUT, ALORS QUE LES RECOLTES S’ANNONCENT, PLUSIEURS PAYS ONT LES PLUS GRANDES DIFFICULTES A AVOIR UNE MAIN-D’ŒUVRE AGRICOLE SUFFISANTE. L’ESPAGNE AURA BESOIN DE 100.000 TRAVAILLEURS AGRICOLES DANS LES PROCHAINS MOIS, LES PAYS-BAS DE 150.000 TRAVAILLEURS, L’ALLEMAGNE DE 300.000… LES BESOINS DE LA WALLONIE DEMEURENT LIMITES — 1.000 TRAVAILLEURS ENVIRON, MAINTENANT, POUR LES RECOLTES D’ASPERGES ET DE FRAISES —, MAIS EN FLANDRE, ON ESTIME A 30.000 LE NOMBRE DE TRAVAILLEURS REQUIS. OR, LES TRAVAILLEURS SAISONNIERS QUE L’ON FAIT VENIR HABITUELLEMENT DE BULGARIE, DE ROUMANIE OU DE POLOGNE SONT BLOQUES CHEZ EUX. TOUT CELA MONTRE LA FRAGILITE DE SYSTEMES ALIMENTAIRES QUI DEPENDENT DE FLUX MONDIAUX, QUE CELA SOIT POUR LES DENREES ALIMENTAIRES OU POUR LA MAIN-D’ŒUVRE. RELOCALISER, RECONQUERIR UN PEU D’AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE, C’EST RENFORCER LA RESILIENCE.

 

 

L’ENTRETIEN SUR ALTERECHOS

 
Alain Coheur.jpg

TRIBUNE

 

 

UNE CRISE DE PLUS POUR UNE DERNIÈRE PRISE DE CONSCIENCE !

LA DER DES DER ?

ALAIN COHEUR

CRISES FINANCIERE, ECONOMIQUE, SOCIALE, ALIMENTAIRE, MIGRATOIRE, SECURITAIRE, ECOLOGIQUE … ? ET ENFIN ….CRISE SANITAIRE, PAS LA PREMIERE TANT S’EN FAUT. PAR LE MARKETING DE LA PEUR, ON NOUS FAIT PASSER D’UNE CRISE A UNE AUTRE ET ON ENFONCE LE MONDE DANGEREUSEMENT, PARALYSE DELIBEREMENT A NE PAS VOULOIR REMETTRE EN CAUSE FONDAMENTALEMENT LE  MODELE ECONOMIQUE DE DEVELOPPEMENT QUI DEPUIS  DES ANNEES A DONNE LA PRIORITE AUX INTERETS FINANCIERS EN PRIVATISANT SES SERVICES PUBLICS ET EN AFFAIBLISSANT SA PROTECTION SOCIALE, S’EST ACCAPARE LES RICHESSES AU PROFIT DE QUELQUES UNS, A DEMANTELE L’ETAT ET SACRIFIE LES PLUS FAIBLES  SUR L’AUTEL DE L’AUSTERITE SERVIE COMME LA RITOURNELLE « THERE IS NO ALTERNATIVE », A DEROULE LES DOGMES COMME DES PROPHETIES AUTO REALISATRICES, A ATOMISE LES RAPPORTS ENTRE ETRES HUMAINS POUR EN FAIRE DES CONSOMMATEUR.RICE.S AVIDES DE JOUISSANCE COMPULSIVE.

LES SACRIFIE.E.S D’AUJOURD’HUI ETAIENT DEJA LES SACRIFIE.E.S D’HIER : TOU.TE.S CES ANONYMES, TOUTES CES PROFESSIONS DEVENUES INSIGNIFIANTES AUX YEUX DES PUISSANTS, BANALISEES, PEU VALORISEES VOIRE DEVALORISEES SE RETROUVENT AUJOURD’HUI DANS LA LUMIERE DES PROJECTEURS. DES PROFESSIONS DONT NOUS AVONS OUBLIE QU’ELLES SONT ESSENTIELLES A LA COHESION SOCIALE ; DES PROFESSIONS QUI RESISTENT DEPUIS DES ANNEES AUX COUPS DE BUTOIR DE LA RENTABILITE, DE LA PRODUCTIVITE, DE L’EFFICACITE ECONOMIQUE ; MALGRE LES PROTESTATIONS, MALGRE LES APPELS LANCES FACE A UN VIDE POLITIQUE SIDERAL, SIDERANT. CES  TRAVAILLEUR.EUSE.S DE LA PREMIERE LIGNE DE NOTRE SANTE, DE NOTRE SYSTEME DE SANTE, CE SONT LES INFIRMIER.E.S, LES SOIGNANT.E.S, LES AIDES A DOMICILE, LES GENERALISTES, LES EDUCATEUR.TRICE.S, LES PSYCHOLOGUES, LES PUERICULTEUR.RICE.S, LES TRAVAILLEUR.EUSE.S SOCIAUX.ALES,  TOU.TE.S LES PROFESSIONNEL.LE.S QUI ACCOMPAGNENT LES PERSONNES MALADES, EXCLUES OU EN SOUFFRANCE, EN MARGE, DEPENDANTES, SANS DOMICILE, SANS PAPIERS…
 
NOUS AVONS OUBLIE, NOUS AVONS NEGLIGE LE SENS DES COMMUNS, L’IMPORTANCE DES BIENS COMMUNS, CEUX QUI NOUS UNISSENT, CEUX QUI NOUS REUNISSENT, CEUX QUI NOUS DEFINISSENT DANS NOS RAPPORTS HUMAINS, DANS NOTRE EXISTENCE. NOTRE SOCIETE PART UN PEU PLUS A LA DERIVE PARCE QU’ELLE ETAIT DEJA FRAGILISEE, VOLONTAIREMENT SEGMENTEE, DESORIENTEE, ENTOUREE PAR LES OMBRES MORTIFERES DES POUSSEES NATIONALISTES ET DES POPULISMES RENAISSANTS.
 
CETTE CRISE SANITAIRE REVELE TOUTES LES DERIVES ET TOUTES LES INEGALITES DE NOS SOCIETES : DEPUIS L’ETAT ET LA QUALITE DE NOS SYSTEMES DE SANTE A L’ACCES A DES LOGEMENTS SALUBRES, EN SOULIGNANT LA PRECARITE DES FAMILLES, LA PRECARITE DE L’EMPLOI, LES SALAIRES INDECENTS VERS LE HAUT POUR QUELQUES-UNS ET VERS LE BAS POUR LA PLUPART DES METIERS, SOUVENT D’AILLEURS DANS LES SECTEURS TRES FEMINISES.

ET IL AURA SUFFI D’UN VIRUS, NOURRI PAR L’AVIDITE ET LA CUPIDITE DE CERTAINS POUR QUE TOUT CELA SOIT REVELE, ET QUE DANS LE MEME MOUVEMENT SOIT MISE A BAS TOUTE NOTRE ECONOMIE ET QUE SOIENT EBRANLEES DE NOMBREUSES CERTITUDES.
 
DES LORS, LOURDES SERONT LES RESPONSABILITES DU MONDE POLITIQUE COMME DU MONDE ECONOMIQUE POUR IMAGINER LA SORTIE. CAR IL N’Y AURA QUE DEUX ISSUES POSSIBLES :  SOIT NOUS CONSIDERONS QUE CETTE CRISE FAIT PARTIE DES ALEAS AUXQUELS NOUS DEVONS FAIRE FACE DE MANIERE PONCTUELLE ET NOUS ORGANISERONS LA SOCIETE POUR MIEUX Y REPONDRE SOIT NOUS CHANGEONS RADICALEMENT DE PERSPECTIVE, ET NOUS CHOISISSONS UN AUTRE MODELE DE DEVELOPPEMENT. « THERE IS AN ALTERNATIVE » POST-CRISE SANITAIRE, UN NEW DEAL, UN NOUVEAU PACTE SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL DONT LES PILIERS SERAIENT LES VALEURS DE SOLIDARITE, D’EGALITE, INSPIRE ENTRE AUTRES PAR LES REUSSITES DE L’ECONOMIE SOCIALE, PAR LA  MISE EN PRATIQUE PAR DES GESTES FORTS COMME LA RELOCALISATION DE NOTRE PRODUCTION AU TRAVERS DES CHAINES D’APPROVISIONNEMENT COURTES, LOCALES ET SURES, LA CREATION D’EMPLOIS QUI ASSURENT UN REVENU DECENT A CHACUNE ET A CHACUN D’ENTRE NOUS ET DES SERVICES PUBLICS REVITALISES, RECONNUS PARCE QU’ILS SONT ESSENTIELS, EN CAPACITE DE  MENER CORRECTEMENT LEURS MISSIONS, SOUS LES AUSPICES D’UN ETAT SOCIAL ET REGULATEUR DELIE DES MARCHES FINANCIERS.

SI NOUS FAISONS LE BON CHOIX, NOUS AVONS NON SEULEMENT UNE CHANCE DE VIVRE LA « DER DES DER » DES CRISES, MAIS AUSSI DE CHANGER NOTRE RAPPORT A LA SOCIETE ET A SON ENVIRONNEMENT. DANS LE CAS INVERSE NOUS REVIVRONS LES PIRES MOMENTS DE L’HISTOIRE HUMAINE.   

 

 

ALAIN COHEUR

CO-PRÉSIDENT D’ESS FORUM INTERNATIONAL

 
Photo Thierry Jeantet.jpg

TRIBUNE

 

 

REPONDRE AUX CRISES AVEC LE « TRIANGLE DES POSSIBLES »

THIERRY JEANTET

QUELLE IRONIE ! ALORS QUE LA FRANCE SE CONFINE POUR CAUSE DE VIRUS MEURTRIER, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE RENONCE A LA MISE EN ŒUVRE IMMEDIATE DE REFORMES SOCIALES QUI D’UN COTE PENALISE VIOLEMMENT LES CHOMEURS, DE L’AUTRE REND ILLISIBLES LES RETRAITES DES FRANÇAIS NES APRES 1976.  

NI LA CRISE DES GILETS JAUNES NI LA PLUS LONGUE GREVE QU’A CONNUE LA FRANCE CET AUTOMNE N’AVAIENT POURTANT EU RAISON DE CES DISPOSITIFS. L’ELABORATION MEME DE CEUX-CI POSENT, UNE FOIS ENCORE, LA QUESTION DE LA DEMOCRATIE.

CE QUI S’EST PASSE EN FRANCE PEUT ETRE CONSTATE AU PLAN INTERNATIONAL, OU LES PEUPLES SE SONT RECEMMENT SOULEVES POUR RECLAMER PLUS DE DROITS, PLUS DE LIBERTES ET L’ABANDON DES POLITIQUES D’AUSTERITE QUI LES PLONGENT AU MOINS DANS UNE INCERTITUDE ANGOISSANTE, AU PIRE DANS LA PRECARITE.

JE PLAIDE DEPUIS TOUJOURS POUR REVOLUTION CONVIVIALE (1) ET POUR PLUS DE DEMOCRATIE DIRECTE (2). JE DEFENDS L’IDEE QUE LE SECTEUR DE L’ECONOMIE SOCIALE (QUI DOIT ABSOLUMENT EVOLUER, J’Y REVIENS PLUS LONGUEMENT DANS CE TEXTE : JEANTET-TRIANGLE-DES-POSSIBLES) (3), PEUT, A TRAVERS SES VALEURS ET SES STATUTS, ETRE UN MODELE ECONOMIQUE ET SOCIAL SALUTAIRE EN CE XXIE SIECLE OU SE CROISENT GRANDES PEURS SANITAIRES, EFFROI DEVANT LA CRISE CLIMATIQUE ET ENVIRONNEMENTALE ET ABANDON DES MODELES SOCIAUX.

VERRONS-NOUS LE RETOUR DE « L’ETAT PROVIDENCE » VANTE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DANS UNE RECENTE INTERVENTION TELEVISEE SUR LE COVID-19 ? ASSISTERONS-NOUS AU RETOUR DU PLAN ? EST-CE DANS LES VIEILLES RECETTES QUE NOUS POURRONS INVENTER L’AVENIR ?  

JE VEUX ETRE OPTIMISTE ET PENSER QU’ON SORTIRA DE CETTE SOMBRE PERIODE, SUR TOUS LES CONTINENTS, GRACE A UNE REVISION COMPLETE DES SCHEMAS LIBERAUX LES PLUS BRUTAUX REJETES PAR LES PEUPLES.  

JE VEUX ETRE OPTIMISTE ET FAIRE PARTAGER L’IDEE QUE LES ATTENTES PRAGMATIQUES DES CITOYENS PEUVENT CONVERGER AVEC UNE REFONTE COMPLETE DES SYSTEMES DEMOCRATIQUES ET ECONOMIQUES MONDIAUX, CECI EN AYANT POUR REFERENCE LE TRIANGLE : SOCIAL-ECOLOGIE-DEMOCRATIE.

CELUI-CI, PORTEURS DE CONVERGENCES DEMONTRE, APRES UN RAPIDE CONSTAT, QUE L’ON PEUT RE-CITOYENNISER LES FEMMES ET LES HOMMES INQUIETS POUR LEUR AVENIR TRES INCERTAIN, QUI NE SE RETROUVENT PAS DANS UNE SOCIETE 100 % NUMERIQUE, LA FAMEUSE « START-UP NATION », PROMUE PAR LE CANDIDAT MACRON, DONT ILS PERÇOIVENT QU’ELLE NE LEUR LAISSE AUCUNE AUTRE PLACE QUE CELLE DE CONSOMMATEUR.

JE VEUX ETRE OPTIMISTE PARCE QU’IL EXISTE DES SOLUTIONS MODERNES - DEJA EXPERIMENTEES - POUR SORTIR DE L’ORNIERE. IL EXISTE DES MOYENS DE REDONNER CONFIANCE, DE L’OPTIMISME ET D’AVOIR DES OBJECTIFS PARTAGES DE TRANSFORMATION SOCIALE POUR UNE VIE DECENTE, DANS UN MONDE DURABLE.  

CAR TEL EST BIEN L’ENJEU : PERMETTRE A CHACUN DE VIVRE DECEMMENT. N’EST-CE PAS AU FOND LE PREMIER DES DROITS HUMAINS ? N’EST-CE PAS PLUS ESSENTIEL QUE DE SERVIR LES INTERETS D’UNE CASTE FINANCIERE MONDIALISEE SOUVENT RAPACE. N’EST-CE PAS LE MOMENT, ALORS QUE LA BOURSE TREMBLE SUR SES PROPRES BASES, DE REPENSER LA RICHESSE, LES MODES D’ECHANGE, LE SENS MEME DE LA PROPRIETE, EN RESTAURANT LA NOTION DE PARTAGE POPULAIRE PAR DE NOUVELLES EQUITES ?

C’EST LE MOMENT D’OSER, ICI ET MAINTENANT, DE NE PLUS SE SATISFAIRE DES TRANSITIONS, DE DONNER UN NOUVEAU SOUFFLE AUX GRANDES DEMOCRATIES, EUROPEENNES MAIS PAS SEULEMENT.

OUI, L’EUROPE VA MAL, CETTE EUROPE QUI S’EST ELOIGNEE DES PEUPLES VA MAL. CELLE QUI DOIT ETRE REBATIE DES MAINTENANT DOIT AFFIRMER SES VALEURS COMME ELLES LES FURENT AVEC COURAGE EN FRANCE A LA REVOLUTION DE 1789. 

OUI, LE MONDE VA MAL, IL FAUT DES MAINTENANT REPENSER L’ORGANISATION DE L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES (ONU) ET LA DOTER DE MOYENS, POUR EN FAIRE UN FORMIDABLE OUTIL POUR LE MIEUX-ETRE DE L’HUMANITE.

NOUS DEVONS MIEUX PRENDRE EN COMPTE - ENSEMBLE - INDICATEURS SOCIAUX, ECONOMIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX, PARTAGEABLES A L’ECHELLE NATIONALE, EUROPEENNE ET MONDIALE.  

JE NE SUIS PAS NAÏF. JE CONNAIS LA PUISSANCE DE L’ARGENT ET LA NECESSITE DE LE FAIRE CIRCULER, MAIS IL FAUT LE FAIRE DIFFEREMMENT EN IMPLIQUANT VRAIMENT, UNE BONNE FOIS POUR TOUTES, L’ENSEMBLE DES ACTEURS QUI PERMETTENT DE FONDER SOLIDEMENT, DURABLEMENT, LA RICHESSE COMMUNE.

NOUS POUVONS LE FAIRE A TOUS LES NIVEAUX, DU PLUS PROCHE AU PLUS ELOIGNE. J’EVOQUE DANS MON TEXTE CI-JOINT LA GOUVERNANCE MONDIALE, POLITIQUE ET ECONOMIQUE MAIS JE DEVELOPPE AUSSI LES ENJEUX DU QUOTIDIEN, CEUX SUR LESQUELS NOUS POUVONS DES AUJOURD’HUI, CHACUN A NOTRE PLACE, AGIR. LES RELATIONS ENTRES LES COLLECTIVITES TERRITORIALES - INDISPENSABLES, ON LE VOIT AVEC LA CRISE DE MANIERE FLAGRANTE - ET L’ÉTAT DOIVENT ETRE RENOVEES. LA DECENTRALISATION PEUT ET DOIT SE POURSUIVRE DANS L’INTERET DE LA POPULATION. LES COUPES SOMBRES DES DIFFERENTS GOUVERNEMENTS DANS LES BUDGETS DES COLLECTIVITES LOCALES DOIVENT ETRE RANGEES AUX OUBLIETTES. IL FAUT AUSSI BATIR DE NOUVEAUX PARTENARIATS ENTRE ZONE URBAINES ET RURALES : ON NE PEUT PAS LAISSER LES TERRITOIRES S’IGNORER OU SE JALOUSER. DES COLLECTIVITES ONT MONTRE DES CHEMINS POSSIBLES. EMPRUNTONS-LES !  

IDEM ENTRE CORPS DITS « INTERMEDIAIRES » ET GOUVERNEMENT. SYNDICATS OU ASSOCIATIONS NE SONT PAS QUE DES COURROIES DE TRANSMISSION. EN LES ECOUTANT, OU PLUS EXACTEMENT EN LES ENTENDANT, C’EST LE PAYS TOUT ENTIER QUI Y GAGNERA. TOUT LE MONDE SERA UTILE POUR REPENSER LA QUESTION DES TEMPS, DE L’ACTIVITE, DES SERVICES PUBLICS.

ET BIEN SUR, NOUS DEVONS TROUVER LES OUTILS DE CONVERGENCES POUR REINVENTER NOTRE SYSTEME INSTITUTIONNEL ET REGIR LES RELATIONS ENTRE LES CITOYENS ET LEURS REPRESENTANTS DE MANIERE PLUS EFFICIENTE.

JE N’APPELLE PAS A UNE TRANSITION CONFORTABLE. NOUS SOMMES DANS UNE ERE DE BASCULEMENT, TOUS LES SIGNES, TOUS LES DEGATS SONT LA POUR LE MONTRER. LA PRESSION MONTE ET NOUS OBLIGE. PLUS NOUS TARDERONS, PLUS CELA SE FERA SOUS LA CONTRAINTE ET AU RISQUE DE LA VIOLENCE.  

LES CONSTATS S’ACCUMULENT, LES ALERTES RETENTISSENT, ALORS IL FAUT DECIDEMENT OSER ET AGIR, CONVERGER, COLLECTIVEMENT EN ETANT LES AMIS DES HUMAINS AUTANT QUE DE LA TERRE. EN METTANT AU CŒUR DE L’ACTION LE TRIANGLE : SOCIAL-ECOLOGIE-DEMOCRATIE.

DEBATTONS-EN !  

 

(1) VOIR LA REVOLUTION CONVIVIALE, PAR T. JEANTET, M. PORTA, J.R. SIEGFRIED, ED. ENTENTE, 1979. 

(2) DEMOCRATIE DIRECTE, DEMOCRATIE MODERNE, PAR T. JEANTET, ED. ENTENTE, 1991. 

(3) https://blogs.alternatives-economiques.fr/system/files/inline-files/Jeantet-Triangle-des-Possibles.pdf

RETROUVEZ  LE BLOG DE THIERRY JEANTET EN CLIQUANT ICI